Accueil » Tir à l’arc » Pratique du tir à l’arc

Pratique du tir à l’arc

 

 

L’ ECOLE D’ ARCHERIE

Découverte

Trois séances découvertes sont  proposées, pour ceux qui souhaiteraient tester et ressentir les impressions de ce sport.

Age minima requis : 9 ans

  • le samedi 9 septembre à l’occasion de la fête du sport sur notre terrain d’arc
  • le mardi 12 septembre 19h00-21h00 école d’archerie adultes en salle 30×10 du palais omnisports
  • le mercredi 13 septembre  14h00-15h30 poussins 15h30-17h30 jeunes en salle 30×10 du palais omnisports

 

Formation

Le club a mis  en place une école d’ Archerie, qui comprend deux volets.

1/ la formation des débutants:

Encadré par les entraîneurs fédéraux, nous enseignons les fondamentaux du tir de septembre à juin, tous les mardis de 17h45 à 19h00, sauf pendant les vacances scolaires.

De plus, la compagnie met à disposition des nouveaux archers, des arcs d’initiation. Les équipements de protection (palettes, protège bras), le carquois et les flèches seront à acquérir si l’archer souhaite continuer.

2/ la formation des tireurs confirmés:

Encadré par des entraîneurs  fédéraux, chaque archer est  accompagné  individuellement  pour l’aider à  se perfectionner dans sa pratique, qu’ elle soit orientée vers une activité ludique ou la compétition.

Trouver son œil directeur

Cet exercice permet de déterminer votre mode de tir, la tenue de votre arc : main droite ou main gauche, votre visée : œil droit ou œil gauche.

  • les 2 yeux ouverts, pointez avec votre pouce un objet à une distance de 5 mètres.
  • fermez uniquement votre oeil gauche.

2 cas se présentent :[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Vous êtes un archer droitier : un archer droitier vise avec son œil droit, tient son arc de la main gauche et tire la corde avec la main droite.

Vous êtes un archer gaucher : un archer gaucher vise avec son œil gauche, tient son arc de la main droite et tire la corde avec la main gauche.

L’échauffement

L’échauffement reste indispensable pour l’archer. Elle lui permet de préparer son corps et son mental aux séquences de tir qu’il va devoir affronter. L’échauffement lui apportera un gain de performance, une diminution des risques de blessures ou de problèmes articulaires et une augmentation de sa compétitivité.

Les apports de l’échauffement

L’échauffement est une activation progressive de l’organisme constituant une phase de transition entre le repos et l’effort. L’échauffement, avant un entraînement ou une compétition, permet d’avoir un meilleur rendement de l’ensemble des fonctions utilisées dans la pratique sportive, donc en tir à l’arc. Il permet aussi de prévenir les blessures.

Qu’il soit général ou spécifique, l’échauffement a pour avantage d’activer une augmentation, en douceur, du débit cardiaque et de la ventilation, entraînant une meilleure oxygénation de l’organisme, une redistribution sanguine vers les zones musculaires les plus sollicitées.

Une élévation de la température interne du corps permet de diminuer les frottements internes, d’augmenter l’élasticité de la musculature, des tendons et des ligaments, d’augmenter la vitesse de contraction/décontraction (une élévation de la température corporelle de 2°C augmente la vitesse de contraction musculaire de 20%).

L’échauffement, en particulier au niveau articulaire, permet une augmentation de la lubrification de l’articulation, une meilleure résistance uux chocs et à la pression.

Mode d’échauffement

Dans l’ordre de mise en oeuvre :

  • Un échauffement général permet d’amener l’ensemble des capacités fonctionnelles à un niveau supérieur : courir ou trottiner sur place pendant 4 à 5 minutes, ensuite des exercices d’assouplissements, en privilégiant l’amplitude des mouvements et non la vitesse d’exécution.
  • Un échauffement spécifique pour préparer plus particulièrement les parties du corps (muscles et articulations) utilisées en tir à l’arc : lentement, sans à-coup, le dos bien droit, pieds écartés à la largeur du bassin, recherchez en douceur la limite de l’étirement ; cela ne doit pas faire mal, mais vous devez sentir les muscles s’étirer.
  • Un échauffement mental qu’on associera à l’échauffement spécifique avec une représentation de la tâche à accomplir qui permet de se centrer sur l’objectif à atteindre.
  • Le laps de temps optimal entre l’échauffement et le début de l’activité est de 5 à 10 mn. Au bout de 45 mn, les effets de l’échauffement ont complètement disparu.

La progression

Afin de motiver les jeunes archers, et ainsi marquer leur progression, des concours internes pourront être organisés pour leur permettre de passer les « flèches de progression ».

Il faut réussir 140 points au minimum, par série de 6 volées (de 3 flèches), pour avoir droit à la flèche correspondant à chaque distance. Les tirs s’effectuent sur un blason FITA de 80 cm.

La tenue de l’archer en compétition

La tenue blanche est de rigueur ainsi que les chaussures de sport.

  • Femmes : robe, jupe, jupe-culotte, pantalon ou short et blouse, chemisier, corsage, chemisette-polo ou tee-shirt.
  • Hommes : pantalon ou short et chemise, chemisette-polo ou tee-shirt.
  • Couleur : la couleur traditionnelle est le blanc. Cependant, la tenue de club ou d’équipe est autorisée.
    Par tenue de club ou d’équipe, il faut entendre un équipement vestimentaire complet (haut et bas) aux couleurs du club ou de l’équipe sur lequel apparaît le nom, l’insigne ou le logo du club ou de l’équipe.
  • Compétitions individuelles : un vêtement autre que blanc ne peut pas être considéré comme tenue de club ou d’équipe s’il ne porte pas le nom, l’insigne ou le logo du club ou de l’équipe. Si le compétiteur (trice) ne dispose pas d’une tenue de club ou d’équipe complète, la partie inférieure de son vêtement doit être impérativement blanche. La partie supérieure peut être celle de son club, sinon elle doit être également impérativement blanche.
  • Compétitions par équipes : tous les membres d’une même équipe (club, ligue, département) doivent porter une tenue uniforme ou une tenue blanche.
  • Tir campagne : La tenue blanche n’est pas obligatoire pendant le tir. Les compétiteurs peuvent porter des vêtements et des chaussures fermées adaptées au terrain et aux intempéries. Cependant sur le podium et lors des présentations d’équipes, le port de la tenue blanche, de club ou d’équipe est impératif.